Si vous êtes parmi les étdiants qui ont une passion pour un métier qui allie travail de terrain, analyse, relationnel et techniques, celui de journaliste est fait pour vous. Désormais, grandement révolutionné par la montée en puissance d’internet et du monde virtuel, être journaliste ne se limite plus à récolter des informations et les publier aux moyens classiques du papier, de la radio ou de la télé. On assiste plus à une ascendance du côté de la presse d’internet et celle de la presse spécialisée. Quelles sont les perspectives offertes, quels sont les diplômes requis et par quel cursus passer ? Tout vous est révélé dans cet article.

Qu’est-ce qu’un journaliste ?

Avant de rentrer en détail des étapes qu’il faut franchir pour décrocher le titre officiel de journaliste, définissons ce qu’est un journaliste, ce qu’il fait ainsi que les règles qui régissent l’exercice de sa profession. Un journaliste est un professionnel qui recueille des informations, les traite et les vérifie avant de les rendre accessibles au public. A cet effet, le métier exige une certaine rigueur dans la véracité des sources et des infos. Le choix de l’angle pour hiérarchiser les informations doit également être bien étudié. Et par-dessus tout, le pratiquant doit posséder un bon niveau de culture générale en plus des diplômes d’études supérieures et expériences requis. Le journalisme englobe toutes les réalités sous de multiples façons d’exercer ainsi qu’une multitude de support d’informations, dont le papier, la télé, la radio le web. Elle traite de toutes les spécialités possibles en comptant la politique, la culture, le sport et autres.

Le journalisme dans toute sa diversité

Dans son ensemble, le journalisme est départagé en 4 spécialisations différentes qui se basent sur le critère du support d’informations. On  a en premier lieu la Presse écrite, qui regroupe tous les métiers dont la rédaction sur papier en est la base principale. Viennent ensuite les métiers de la radio, dont les plus connus sont les reporters, les présentateurs et journalistes radio. On a également ceux rattachés à la télévision, qui allient à la fois les capacités rédactionnelles, analytiques saupoudrés d’un talent oratoire. Et enfin ceux qui se rapportent à Internet dont la plupart concernent le journalisme spécialisé.

Les formations reconnus

Les formations aux métiers de journalismes se classent en deux catégories distinctes. La première catégorie regroupe les cursus reconnus par la profession. Celles -ci implique la garantie d’une formation adaptée aux besoins des professionnels et la délivrance d’un diplôme reconnu. Ils comptent au total 14 cursus, dispensés par des établissements privés et publics. Ils délivrent une reconnaissance au bout de 5 années d’études. La deuxième catégorie de formations comprend les écoles privées, plus d’une dizaine en somme, qui intègrent des étudiants au bac. Ces écoles dispensent une formation qui peut aller jusqu’au bac+4.

Les perspectives du métier

Un journaliste qui exerce durant des années et qui acquiert de l’expérience pourra prétendre à une situation favorable confortable en tant que chef de rubrique, secrétaire de rédaction, rédacteur en chef adjoint, ou encore rédacteur en chef. Et pour faire un petit tour du côté des rémunérations, il faut savoir que la convention collective des journalistes définit les barèmes de salaires. Selon le type d’entreprise, les rémunérations varient. Il s’agit d’une distinction entre la presse quotidienne, la nationale ou régionale et l’hebdomadaire. Et selon le contexte, un débutant dans la profession gagne en moyenne entre 1 700 € et 2 300 € par mois.